Forum de la Guilde d'Ehlonna
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Duel dans l'ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Duel dans l'ombre   Mar 6 Déc 2005 - 21:28

La nuit arrive...C'est lorsque les derniers de rayons de soleil eurent disparu de la fenêtre de l'auberge que Sphax sortit enfin de sa torpeur. Il préférait chasser la nuit, ainsi pouvait il se faufiler dans l'ombre, tel un félin guettant sa proie, même si il était plus équidé que félin...

Avant même de se lever, il saisit son poignard qui se trouvait à portée de sa main.
"Deux précautions valent mieux qu'une" se dit-il, et même s'il avait relativement confiance en la sécurité des auberges du chateau de Barla, il était toujours à la merci d'un assassin audacieux, membre d'une quelconque obscure guilde...

Etirant son grand corps, il se vêtit de son carquois. Un léger sourire flotta sur ses lèvres lorsqu'il vit que la nuit était belle :
"La chasse sera bonne". Il saisit son arbalète, mit son arc en bandoulière et se rendit dans le hall de l'auberge. Le maître des lieux, un nain ventripotent au gros nez rouge révèlant son penchant pour la bonne chère, lui indique le montant à régler.

- C'est 390 Gopis s'il vous plaît.
- Les prix ont encore augmenté ?
- C'est que je suis dans une bonne passe. Depuis quelque temps, de nombreux membres d'un clan se faisant appeler les Chevaliers Gazou quelque chose viennent ici. Et eux ne se rendent pas compte que les prix augmentent. Je crois qu'hormis aux armes et aux armures, ils ne s'intéressent à rien.

Alors les Gouzi trainaient dans le coin... Bonne nouvelle, se dit Sphax, voila qui pourrait faire des cibles de choix pour une embuscade.

Toutefois, l'heure était à la mort des monstres. Et, dans cette optique, il traversa la grille gardant l'entrée des inquiétants souterrains de Barla - inquiétants pour qui ne les connait pas...

Quelques secondes lui suffirent pour s'accomoder à la luminosité, très faible dans cet endroit. De lointains cris bestiaux lui indiquèrent la direction à prendre pour que la chasse soit bonne. Depuis quelques temps, il chassait les plantes carnivores, et collectionnaient leurs machoires. Il ne comprenait pas pourquoi, mais certains étaient prêts à lui racheter à un bon pris, alors pourquoi s'en priver... Certes, il était contre les préceptes de la déesse Ehlonna d'abuser des crédules, mais Sphax ne considérait pas les marchands comme des crédules.

Il marcha quelques instants dans la direction des cris qu'il entendait. Malgré tout, il avait un pressentiment, et son expérience lui avait toujours dit de se méfier de ces sensations. Il avait plusieurs fois échappé à la mort en suivant son instinct, mais là, la sensation était trop indescriptible pour le faire dévier de son chemin.

Ce qui le fit dévier de son chemin, ce fut le carreau qui atterrit juste devant lui. Un réflexe le fit sauter sur sa gauche, et heureusement, car un second projectile vint se planter juste à l'endroit auquel il se trouvait un instant plus tôt.

Il chercha du regard un abri derrière lequel se cacher.
"L'énorme souche morte fera l'affaire", pensa-t-il, et il galopa se réfugier derrière ce rempart naturel.

Malheureusement, il dut le faire un temps trop tard, car un carreau vint se planter juste dans sa croupe. Cela le fit trébucher, mais il parvint finalement à atteindre son but.

Sphax entendit son agresseur se rapprocher, et jeta un coup d'oeil, mais ne vit rien. Les pas légers et presque imperceptibles indiquaient clairement que le tueur était un félys.
"Cible délicate à toucher", se dit-il.

Il entendit alors une voix féminine qui criait :
"Salut à toi, qui que tu sois. Je suis Lifa, membre de la secte des Mélodies Eternelles, mais toi, bientôt, tu seras mort."

"Et moi je suis Sphax, protecteur de la déesse Ehlonna, gardien de la nature. Et sache que je vendrai chèrement ma peau. La mort par traîtrise est sans doute l'acte le plus vil qui puisse être commis, aussi vil que le sont ses exécuteurs."

Pendant qu'il prononçait ses mots, son instinct lui dicta que la provocation porterait ses fruits : les Félys passaient pour être rusés, mais également pour avoir un sens de l'honneur démesuré. Il banda son arc, plus facile d'utilisation lorsque l'on est caché, et vit une fine silhouette se déplacer, allant de rocher en rocher. Il vit alors qu'un nouvel abri s'offrait à son agresseuse, trop tentant pour être ignoré...

Il visa l'élément en question, et ça ne manqua pas : la silhouette surgit de sa planque pour essayer d'atteindre la suivante. Malgré la douleur qui le rendait légèrement fébrile, Sphax banda son arc, et envoya un projectile à l'endroit où il pensait voir arriver la Félys.

Le bruit étouffé lui indiqua qu'il avait fait mouche, mais que son agresseuse, tout comme lui, n'était que légèrement touchée. Profitant de la confusion créée, il se saisit à nouveau de son arbalète, enclencha un carreau, et s'abrita de nouveau.

Une pluie de projectiles, presque ininterrompue, commença alors à pleuvoir derrière l'obstacle lui servant d'abri. Il vit que la demoiselle Lifa était une remarquable tireuse, car les projectiles ne s'éloignaient jamais guère de lui, malgré les efforts qu'il faisait pour trouver un lieu sûr.

Toutefois, il réfléchit à la situation :
"Elle doit viser au jugé, sans regarder",, se dit-il, et il décida alors de retourner dans la direction de son agresseuse le plus vite qu'il le pouvait, malgré son boitillement.

Tout en galopant, il se saisit à nouveau de son arme fétiche, réenclencha le carreau qui avait sauté, et contourna à pleine vitesse le promontoire derrière lequel était tapie la féline demoiselle.

Il l'aperçut, mais au même moment elle en fit autant. Les deux projectiles partirent au même moment. Celui de Sphax rasa la joue de la Félys, tandis qu'il manquait de très peu d'avoir la gorge tranchée par un carreau. Continuant sur sa lancée, il se tapit derrière un autre rocher, situé plus loin.

Des bruits le firent sursauter. Un groupe de personnes arrivait. Les regardant, tout en essayant de rester concentré sur les mouvements éventuels de la meurtière, il tenta de savoir qui étaient ces gens. Il repensa alors à la nouvelle que lui avait apprise l'aubergiste. Si c'étaient des Gouzi, il était perdu, car ces brutes tuaient tout le monde sans discernement.

Mais il perçut clairement des voix elfiques. Il reconnut alors la livrée verte et blanche portée par l'alliance elfique, alliée traditionnelle des gardiens d'Ehlonna. Il fit connaître sa présence.

"Nobles elfes, je suis Sphax, gardien d'Ehlonna ! Ne vous approchez pas plus, il y'a un tireur embusqué"

Ces paroles provoquèrent une dispersion très rapide des membres du groupe. Un de ceux-ci alla à sa rencontre.

"Est-tu sûr de ce que tu avances ?"

Pour preuve, Sphax montra sa blessure et le carreau qui l'avait provoquée. L'elfe huma le vent et murmura :

"En effet, une odeur féline traîne ici. Je vais ordonner à mes compagnons de s'occuper de son cas"

L'elfe prononça alors à pleine voix quelques paroles dans un langage inconnu, mais qu'il devinait être la langue elfique. Il vit alors deux ombres se faufiler discrètement jusqu'à la cache présumée de la tueuse, et les entendit appeler :

"Vous pouvez venir ! Il n'y a plus personne"

Sphax s'approcha. En arrivant au rocher, il vit les traces de sang laissées par son dernier tir ; bien qu'impressionnantes, il savait que la blessure n'était que superficielle, et que la tueuse se remettrait vite de ses émotions.

Un des elfes présents était prêtre ; il examina la blessure, et déclara qu'elle était assez profonde. Il prononça alors une incantation, et, après un tressaillement subit, Sphax sentit que la douleur s'était beaucoup calmée.

Il remarqua alors sur son flanc que sa bourse s'était en partie accrochée dans une branche lorsqu'il avait bondi de derrière la souche, et qu'il avait du coup perdu pas mal d'argent. En retournant à l'endroit où il pensait trouver son argent, il ne vit rien, excepté un petit message plié.

Il l'ouvrit et lut :

"Cher Sphax. Cette petite escarmouche m'a beaucoup amusée, et sache qu'avec légèrement plus de chance tu aurais pu me tuer ; cependant, j'étais dans le même cas. En tout cas, je te félicite : tu es le premier à échapper aux flèches meurtières de Lifa, mais ne crois pas t'en être tiré à si bon compte : un jour, un autre carreau provoquera de plus lourds dommages chez toi.

Lifa

PS : merci pour l'or, je manquais justement de liquidités ces derniers temps"

Sphax sourit. Rare étaient les tueurs aussi bons perdants (car il considérait sa survie comme un échec pour la demoiselle). Il remercia les elfes chaleureusement, et s'éloigna, en boitillant encore légèrement. Il pensa alors que lui aussi, au moment venu, il aurait une flèche réservée à cette chère Lifa...
Revenir en haut Aller en bas
 
Duel dans l'ombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cinéma : La valse dans l'ombre.
» Dans l'ombre des alcôves [Rôles Privés]
» Un Duel dans les champs ...
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» ? dans l'ombre { season finale : groupe 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bienvenue à Loth :: Section histoires, aventures, backgrounds (Zone RP!)-
Sauter vers: